Imprimer (nouvelle fenêtre)

Les ailes de la poésie

En se basant sur le fil conducteur de l’aile – l’aile du corbeau, l’aile blanche de l’éventail et l’aile sur la rivière – Geneviève Bayle-Labouré, conteuse professionnelle, invite les auditeurs à un voyage imaginaire et apporte un éclairage indirect sur l’univers poétique de Stéphane Mallarmé. Le visiteur découvre les pièces de la maison avec des temps de pause voués à l’observation ou au conte.

Niveaux : 3-6, 6-12 ans
Durée : 1h30

J’ai toujours rêvé et tenté autre chose…

Lettre de Stéphane Mallarmé à Paul Verlaine.

Objectifs de l'animation


La « visite contée » du musée Mallarmé constitue une sorte de voyage imaginaire qui apporte aux élèves un éclairage indirect sur l’univers poétique de Stéphane Mallarmé dans sa maison de Valvins. La conteuse invite le public à la découverte ; celle d’un monde où les mots ont une couleur, où celui qui écoute peut entendre les secrets et les rêves. Des contes, des lectures, des devinettes pour jouer avec les mots, mettre des ponts entre la vie et les rêves, être en poésie. Voir des œuvres originales, les vraies. Un moment rare et précieux.

Déroulement de l'animation

La visite commence par une présentation de Stéphane Mallarmé et de sa maison. Quelques repères pour mieux se situer dans le temps.


De façon ludique, la conteuse indique aux auditeurs les « codes » de la visite :


  • la conteuse parle : ce sont ses mots ;
  • la conteuse lit : ce sont les mots de Stéphane Mallarmé.

On ne touche à rien car la conteuse n’aime pas faire le ménage après le départ des auditeurs ! La visite peut commencer. Le fil conducteur en sera « l’aile » que nous retrouvons sous des aspects différents en traversant les pièces de la maison :


  • aile noire du corbeau en écho à la traduction du poème d’Edgar Poe et au portrait de Mallarmé par Gauguin que les enfants peuvent découvrir
  • aile blanche de l’éventail offert à sa fille Geneviève ;
  • aile de la rivière : nom qu’il donnait à son embarcation sur la seine.

Les contes (de tradition orale) vont introduire les grandes étapes de la vie de Stéphane Mallarmé, ses chagrins, ses joies et font mieux appréhender l’univers symbolique du poète. La conteuse raconte « la fausse vieille » (Les contes indiens) avec ses mots. La visite contée s’achève dans le jardin où chacun est invité à avoir tous ses sens en éveil. Selon le temps, il y aura un dernier conte dans le verger, face à la maison.

Précisions

  • Conditions de réservation : la réservation s’effectue très en amont de la visite .
  • Tarif sur demande.