Imprimer (nouvelle fenêtre)

Photographie d'Auguste Renoir et de Stéphane Mallarmé par Edgar Degas

Présenté dans la chambre de Mesdames Mallarmé, ce double portrait est l’une des photographies les plus célèbres d’Edgar Degas (1834-1917). Elle a été prise le 16 décembre 1895 dans l’appartement de Julie Manet et de ses cousines Paule et Jeannie Gobillard, au 40 rue de Villejust, aujourd’hui rue Paul Valéry, à Paris. Pour Paul Valéry, il s’agit d’un des plus beaux portraits de Stéphane Mallarmé.

Edgar Degas et la photographie


Photographie noir et blanc. Stéphane Mallarmé, debout, adossé au mur, regarde Renoir assis devant un miroir. La tête inclinée vers le poète, le peintre fixe l’objectif.

Edgar DEGAS, Mallarmé et Renoir,
photographie, 1895, Inv. 985-114-1,
Coll. MDSM, Vulaines-sur-Seine
© Yvan Bourhis

De 1895 à 1896, Edgar Degas se passionne pour la photographie et réalise notamment une série de portraits et d’autoportraits, dans des intérieurs et en lumière artificielle.
L’artiste fait poser ses modèles selon une idée très précise et cherche, à travers ce médium, des nouveaux effets de lumière et de clair-obscur.

Le reflet d’une amitié profonde entre les trois artistes

Dans cette photographie, Stéphane Mallarmé, debout, adossé au mur, regarde Renoir assis devant un miroir. La tête inclinée vers le poète, le peintre fixe l’objectif.
Cette position permet aux deux artistes de rester immobiles pendant les longues minutes nécessaires à l’impression de la plaque photographique. Selon Paul Valéry, le photographe a infligé à ses modèles une pose de quinze minutes à la lumière de neuf lampes à pétrole. Dans le miroir, se reflètent Edgar Degas et son appareil photographique ainsi que Marie et Geneviève Mallarmé, la femme et la fille du poète.
L’échange des regards entre les trois artistes traduit leur amitié profonde. Renoir a d’ailleurs peint un portrait de Stéphane Mallarmé aujourd’hui conservé au Musée du Château de Versailles.

Bibliographie

  • Edgar Degas photographe, Paris, Bibliothèque Nationale de France, 1999.